Saint Jacques lundi 27 mai 2019 Miradoux Lectoure

Publié le 27 Mai 2019

Les 5 forçats de la navette de 8h00 sont parmi les premiers au petit déjeuner. En attendant que le reste du groupe n’arrive c’est à l’abri du vent dans la halle qu’ils patientent. Le temps est couvert et un peu frais. La photo de groupe sur fond d’église prise, c’est à 9h30 nous entamons notre dernière étape. Nous suivons la D23. Le temps capricieux oblige à souvent changer de vêtement.

Nous quittons la D23 pour un sentier passant non loin des ruines du château de Gachepouy. En s’en approchant on s’aperçoit que nous traversons une propriété privée et nous rebroussons chemin avant qu’on ne nous lâche un chien gascon. Nous retrouvons la D23 non loin de Castet-Arrouy où nous marquons une pause devant l’église. Un randonneur aperçoit un tampon dans un coin sombre de l’entrée. On tamponne nos credentials avant de reprendre notre marche. Le GR longe en site propre la départementale. Nous quittons la D23 pour un sentier vallonné avec de loin en loin un étang. Midi est passé et LA QUESTION du pique-nique devient prégnante. Faute de site satisfaisant en vue on se pose au bord du sentier pour dévorer le pique-nique. Il est 12h45 et on a marché 11,5 km. 45 mn plus tard on repart par une montée digestive le long d’un champ d’artichauts puis de fraises pâlottes. Nous coupons la N21. Le temps est toujours capricieux. Nous longeons des champs d’ail (on m’a soufflé !) et autres légumineux. Vers le petit Couloumé notre attention est attiré par un veau dissimulé par de hautes herbes en bordure d’un pré où broute sa vache de mère. Pas l’air en forme l’animal ! Alors qu’un randonneur court vers la ferme et en revient bredouille, un chien désœuvré à ses basques, nous hélons un véhicule qui descend le sentier. L’homme en descend et tire vers le pré et sans ménagement le veau par une patte, lequel se carapate sous sa mère. Le veau sauvé nous entrons bientôt dans Lectoure. Nous sacrifions à la tradition en immortalisant par une photo devant le panneau de la ville la fin de notre itinérance avant de gagner notre hôtel. Nous avons parcouru 17 km en un peu moins de 6 heures. Après nos ablutions, nous nous égaillons en ville pour visiter ou faire des emplettes ou les deux. A 19h00 nous investissons le bar du Bastard pour le tout aussi traditionnel apéro de fin de séjour et en musique bien sûr. Ensuite le diner sera aussi bon que la veille. Demain les navettes sont prévues vers 11h00. On va pouvoir trainer. Enfin !

Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando

Photos de la rando

Rédigé par PARAY RANDO

Publié dans #Saint Jacques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article