Saint Jacques jeudi 23 mai 2019 Lascabanes Lauzerte

Publié le 23 Mai 2019

Animation musicale au petit déjeuner avec « The Lumineers ». Tout est bon et « bio ». Notre cramé ne l’est plus ! Nous discutons avec notre hôte à propos de son gite, anciens corps de ferme de famille fort bien rénovés. Notre préposé à la photo de groupe s’acquitte de sa tâche. Nos hôtes et nos belgo-hollandaises se sont joints à nous. David a tondu le sentier qui rejoint le GR, et nous conseille de pique-niquer à Montlauzun. A 8h30 nous sommes en route, ou plutôt en sentier. On est quasiment tous en Tshirt. Après s’être extasié devant le travail d’un cheval de labours à peine 500 mètres parcourus, nous prenons notre rythme de croisière. Vers 10h00 nous passons devant une camionnette ravitailleuse tenue par d’ex randonneuses ayant troqué le sac à dos pour la machine à café qu’un certain nombre s’empressent de boire ! On repart très vite. Objectif : Montcuq où nous pénétrons vers 11h30 après 7,5 km de marche et 1h30 de jeux de mots que la bienséance m’interdit de rapporter ici.  L’animateur trouve l’accès le plus pentu pour accéder à la tour de Montcuq, tout ce qui reste du château fort démantelé. Nous allumerons un cierge dans l’église Saint Hilaire pour notre Celeste, ferons tamponner nos crédentials à l’office du tourisme et ferons le plein d’eau juste devant, et quitterons Montcuq pour où on y était entré. De jeux de mots en jeux de mots et par une forte chaleur nous arrivons au pied de Montlauzun. Notre cramé d’hier hésite devant les 40 mètres de dénivelé mais finalement fera l’effort. Il est 13h45 et on se jette sur le pique-nique très bien garni. Vers 14h30 nous repartons. Il reste 8 km bien vallonnés en pleine chaleur. A 16h30 nous sommes Aux Figuiers après 24 km et 8h00 de marche pauses comprises. Après une bonne douche, le temps de demain étant annoncé pluvieux, nous décidons de visiter Lauzerte au sec. Secs on ne restera pas longtemps car nous investissons la place des Cornières pour un pot bien mérité. Le dîner est insipide, comme le sera le pique-nique du lendemain. Nous sommes éclatés sur les trois tablées, 2 par ci, une par-là, façon d’éviter le treize à table ! On retrouve pour la dernière fois nos belges hollandaises. Juste après le dessert, d’aucuns ont vu l’animateur fuir la salle à manger au moment de la chanson du Pellerin, sans doute pour consulter la météo du lendemain. Après le repas quelques uns trouvent encore des ressources pour une ballade crépusculaire.

Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando
Photos de la rando

Photos de la rando

Rédigé par PARAY RANDO

Publié dans #Saint Jacques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article